Conseils pour la culture

SÉLECTION DE LA PARCELLE

Les oignons sont très sensibles aux dommages structurels et à l'humidité, c'est pourquoi ils devraient être cultivés sur des parcelles sur lesquelles la structure et l'assèchement sont bons. Le sol doit être facile à préparer au printemps, car une période de plantation précoce est nécessaire pour une récolte précoce.

La récolte précoce est d'une grande importance pour la culture d'oignons, car la culture est généralement focalisée sur la commercialisation rapide d'oignons frais. Dans la culture de plants d'oignons de deuxième année, le sol doit être exempt de nématodes (Sclerotium cepivorum) et de pourriture blanche (Ditylenchus dipsaci). En cas de doute sur l'état du sol, une étude du sol peut fournir les réponses nécessaires.

ROTATION DES CULTURES

La rotation des cultures est le fait de faire pousser différents plants sur une même parcelle alternativement afin de prévenir la propagation de maladies du sol. La même culture ne poussera à nouveau sur la même parcelle que plusieurs années après. Nombre de cultures souffrent de maladies terricoles causées par les nématodes, les champignons et les insectes. Pour empêcher la contamination d'une parcelle par des nématodes et/ou par de la pourriture blanche, il est nécessaire de pratiquer la rotation des cultures de manière approfondie. Pour cela, une fréquence de culture de 1 pour 5 ou plus est recommandée pour les cultures d'oignons (tel que les oignons de semence, les plants d'oignons, les cornichons ou les oignons marinés).

En cas de rotation des cultures non adéquate, ou d'une rotation trop rapide, le Fusarium peut provoquer des dommages rendant la culture d'oignons impossible. Par le passé, les cultivateurs hollandais soufrèrent d'importants dommages sur les oignons suite à une rotation des cultures trop rapide.

PRÉPARATION DU SOL

La préparation du sol est souvent comprise comme la simple création d'une plate-bande ou d'un lit de semence. Cependant, cela va plus loin, car la labourage ayant lieu avant est une partie essentielle de la préparation des sols.
La préparation des sols est une opération nécessitant la plus grande attention. Dans toute préparation de sols, l'objectif doit être d'améliorer la structure et la rétention de celle-ci.

La finesse/rugosité des particules de sol peut être contrôlée lors de la préparation d'une plate-bande pour plantes/graines au moyen du règlement de la vitesse des dents de la herse et/ou de la vitesse de conduite. Sur les parcelles où les plants d'oignons de deuxième année doivent être cultivés, un labourage massif et précis est absolument nécessaire, surtout pour les sols en argiles et en sulfure. Cette préparation peut être repoussée au printemps, mais seulement dans le cas de sols à faible quantité de sulfure. Afin de pouvoir couvrir les plants d'oignons avec suffisamment de sol lors de la plantation, le sol doit être assoupli sur une profondeur de 8 à 10 cm.

Le sol doit être suffisamment sec ; préparer un sol trop humide résulte en une plate-bande trop motteuse. Il en résulte une couverture des plants insuffisante avec un sol assoupli. Si, dans ces cas, une forte sécheresse a lieu après la plantation, cela peut affecter le succès des plants. De plus, les mottes peuvent causer d'importants problèmes lors de la récolte.

Il est recommandé de conduire à travers les sols en vue de préparer celui-ci ou de le fertiliser avec un tracteur dont les roues sont à une pression maximum de 0,5 bar. En cas de gel, conduire à travers les sols est fortement déconseillé, car cela pourrait endommager les plants d'oignons.

FERTILISATION

L'azote( N )
Les plants d'oignons de deuxième année ont besoin d'une certaine quantité d'azote. Selon plusieurs tests opérés dans les célèbres régions de culture d'oignons aux Pays-Bas, l'application de 160 kilos d'azote (N) par hectare est recommandée lors de la culture. Ces tests ont aussi montré qu'il est inutile d'appliquer plus d'azote ; cela est même déconseillé. L'excès d'azote n'est pas absorbé par la plante et cela peut avoir des conséquences négatives sur sa qualité. Du fait d'une application trop importante d'azote (N), le pourcentage d'oignons sans peau augmentera et leur fermeté déclinera.

Pour la culture d'oignons d'hiver, il est conseillé d'appliquer 30 à 40 kilos d'azote (N) à l'automne, puis d'appliquer le reste de la quantité totale nécessaire (110-120 kilos) de manière répartie tout au long du printemps (avant le 1er juin).

Pour parvenir à un démarrage rapide pour une culture au printemps, une fertilisation basique au moyen de 60-80 kilos d'azote est plus qu'assez.

Phosphate

La carence en phosphate chez l'oignon est rare. Cependant une carence peut être la cause d'une maturation lente de la culture. Afin de pouvoir déterminer si l'émission de phosphate est optimale, une bonne étude des niveaux de celui-ci dans le sol est nécessaire. Une fois que le nombre PW est connu, la quantité nécessaire de phosphate peut être lue sur le tableau adjacent. Ce nombre est déterminé par extraction de phosphate du sol. La fertilisation au moyen d'un engrais au phosphate facilement absorbable est principalement importante au début de la culture des oignons de deuxième année. Cela est dû au fait que, lorsque le sol est froid, la plante dispose de peu de phosphate immédiatement absorbable . Dans le cas de sol aux températures plus élevées en mai/juin, il existe plus de phosphate disponible dans le sol, rendant inutile une fertilisation supplémentaire.


Potassium

Tout comme la carence en phosphate, la carence en potassium est relativement rare chez l'oignon. Une carence en potassium est caractérisée par une couleur verte foncée, et des pointes de feuilles mortes, avec un fort resserrement à la transition entre la partie verte et la partie morte. La quantité de potassium recommandée (tableau adjacent) dépend du niveau de potassium du sol, exprimée par le nombre du potassium (K) ou le nombre K-HCI dans les sols de loess. Pour la fertilisation au potassium des plants d'oignons de deuxième année, les engrais à base de potassium contenant de la chlorine peuvent être utilisés sans causer de problèmes.  

 


Manganèse

Sur les sols argilo-calcaires légers (argile marine) et sur les sols riches en phosphates et/ou substances organiques, une carence en manganèse peut se manifester. Un symptôme important est une culture molle, dont la feuille est plus ou moins striée. En cas de carence sérieuse ou de long terme, la culture aura un développement tardif. La guérison s'opère rapidement après pulvérisation d'une solution de sulfate de manganèse de 1,5 %. La pulvérisation doit être effectuée dès l'observation des premiers symptômes. Il est recommandé d'utiliser 1000 litres d'eau par hectare. Dans ce cas, la concentration nécessaire de sulfate de manganèse est de 15 kilos par hectares. En raison du risque de dommages causés à la feuille, la pulvérisation devrait avoir lieu lors d'un temps nuageux ou en soirée. Lorsque cela est nécessaire, le processus de pulvérisation peut être répété après une semaine.

PLANTATION

Les plants d'oignons peuvent être plantés au début du printemps dès que le sol et les conditions climatiques le permettent. Afin de pouvoir procéder à une récolte précoce, il est important de planter en temps opportun. Sous des circonstances favorables, il est possible de planter aussi tôt qu'en février.
Les variétés d'hibernation sont de préférence plantées lors de la deuxième ou troisième semaine d'octobre. Le sol doit être facile à préparer, afin qu'une plate-bande robuste soit créée, avec suffisamment de terre meuble pour couvrir les oignons. Les plants d'oignons ne sont pas sensibles au gel. En cas de gel nocturne, lorsqu'ils sont convenablement couverts de terre, ils résisteront bien aux dommages.

CONTRÔLE DES MAUVAISES HERBES

Pour le contrôle des mauvaises herbes chez les plants d'oignons de deuxième année, il est possible d'avoir recours à la fois à des méthodes mécaniques ou chimiques. La méthode à sélectionner dépend des circonstances, qui déterminent les chances de succès. Le contrôle mécanique des mauvaises herbes n'est pas possible pour un sol humide ou après un certain stade de croissance, alors que le contrôle chimique des mauvaises herbes peut ne pas fonctionner correctement sur un sol sec, tout comme avec les substances dans la préparation des sols. De plus, elles peuvent ne pas contrer suffisamment une occupation de mauvaise herbe spécifique.

Pour minimiser les problèmes de mauvaises herbes, il est recommandé de commencer la culture sur un sol aussi propre que possible.

Mécanique

La possibilité de binage dépend du sol et des conditions climatiques. La binage est possible à partir du moment où les rangées sont clairement visibles, jusqu'à ce que les feuilles se soient développées au point qu'il y ait trop peu d'espace pour biner sans provoquer de dommages. Les jeunes mauvaises herbes peuvent être enlevées en binant. Il est également possible d'utiliser de petites dents de herse derrière les bineuses pour augmenter l'effet.

Chimique 

Pour un contrôle chimique des mauvaises herbes chez les plants d'oignons de deuxième année, plusieurs substances sont disponibles. Peu de temps après avoir planté, plusieurs herbicides peuvent être utilisés pour empêcher la pousse des mauvaises herbes. Cela peut être fait dans un sol exempt de mauvaises herbes. Le sol doit être humide, mais si des pluies sont prévue prochainement, cela peut également faire l'affaire. Un herbicide n'est jamais 100 % efficace et de plus, certaines mauvaises herbes peuvent être présentes pendant le processus de plantation. Pour ces mauvaises herbes, un herbicide de contact peut être utilisé, pour contrôler toutes les mauvaises herbes présentes. Lors de l'utilisation d'un herbicide de contact, veuillez vous assurer qu'il est utilisé avant que les cultures fassent surface, sinon, cela affectera les oignons aussi. Consultez toujours votre conseiller en pesticides.

RÉCOLTE

Après que les oignons se soient développés et qu'il ne se forme plus de feuillage vert, le bulbe croîtra fortement en taille et le col deviendra de plus en plus mou. Cet amollissement du col provoque au bout d'un moment un abaissement des feuilles, en fonction de la force du vent. L'abaissement des feuilles est un signe clairement visible de maturité. Après l'abaissement, les feuilles finiront généralement par mourir. Dès qu'environs 50 % sont mortes et que les oignons présentent une membrane sèche jaune/marron couvrant le bulbe, il est temps de commencer la récolte. Pour réduire le risque de maladies fongiques, il est important de stopper l'irrigation après l'abaissement des feuilles.
Afin de pouvoir faire sécher sans utiliser trop d'énergie et de faciliter le processus de transport des oignons à l'intérieur et à l'extérieur de la zone d'entreposage, la partie la plus large des feuilles est coupées (effanage). Les oignons devraient être coupés seulement au-dessus de la division des feuilles lorsque les feuilles ont été séchées par le vent. Un effanage trop court et humide augmente les risques de maladies fongiques.
Après la récolte (si celle-ci a été opérée en temps opportun et dans de bonnes conditions climatiques), une période de séchage du champ de plusieurs jours est recommandée. Un produit récolté trop tard, sur lequel les feuilles seraient entièrement mortes, doit être entreposé en intérieur immédiatement.
Pour empêcher les oignons d'être endommagés, l'équipement doit être calibré convenablement lors de la récolte et de la collecte. Les chaines du tamis doivent être couvertes et l'objectif devrait être une hauteur de chute minimum pour les oignons.

SÉCHAGE ET STOCKAGE

Pour un séchage et un stockage adaptés, une capacité de 150m³ d'air par m³ d'oignons est recommandée, ainsi qu'une contre-pression de 300 Pascals. Immédiatement après l'arrivée, un séchage continu doit être effectué (de préférence dans des cageots avec un sol ouvert fait de mailles). À 30˚Celsius lorsque les oignons ont été récoltés dans de bonnes conditions (environs 50 % de feuilles mortes). Si les feuilles des oignons sont presque entièrement mortes durant la récolte, il est recommandé de faire sécher à une température légèrement plus faible, à environs 25˚Celsius pour minimiser le pourcentage d'oignons chauves. Le champignon de l'anthracnose, se développant plus vite sous des températures comprises entre 22 et 25˚ Celsius et pouvant entrer dans l'oignon via le col, ne peut se développer dans un tissu sec. Pour cela, il est important de sceller l'entrée du bulbe aussi vite que possible en le faisant sécher, jusqu'à ce que le col soit entièrement sec, et ne « roule » plus entre le pouce et l'index.

Dès que les plants d'oignons de deuxième année sont secs, ils sont généralement triés immédiatement, refroidis, conditionnés et exportés. Si les plants d'oignons de deuxième année doivent être stockés malgré tout, par exemple pour transformation industrielle, veuillez nous contacter pour un conseil personnalisé.

-